La revue

 

 

LA RFST FAIT PARTIE DES REVUES EN LUTTE DANS LE CADRE DES MOBILISATIONS CONTRE LA REFORME DES RETRAITES ET LA LPPR. Néanmoins la pandémie de Covid-19 nous impose de maintenir une activité d’information ainsi qu’un espace de publication pour les travaux de recherche en santé. Par conséquent la rédaction a décidé de continuer à examiner les articles soumis.

Un dossier thématique spécial Covid-19 est en préparation, l’appel à déclaration d’intention est publié ici 

La revue francophone sur la santé et les territoires est un espace de publication interdisciplinaire ouvert aux travaux scientifiques portant sur la dimension spatiale de la santé et, inversement, sur la dimension “santé” des territoires.

Les articles publiés sont soumis à un processus d’évaluation par des relecteurs anonymes et, si besoin, à un arbitrage du comité éditorial composé de scientifiques reconnus des sciences sociales de la santé.L’évaluation des articles porte sur la qualité scientifique des travaux (notamment méthodologique), le respect de la ligne éditoriale de la revue (principalement la dimension territoriale des faits étudiés) et le respect de l’éthique.

Les textes sont publiés en Français, accompagnés d’un résumé long (800 à 1000 mots) en anglais. La revue abrite des numéros thématiques (coordonnés par un ou plusieurs auteurs) et une rubrique “ateliers et séminaires” dans laquelle peuvent être publiés des comptes rendus de conférences ou de journées de rencontres avec un processus de validation avant publication assoupli (simple avis du comité éditorial).

L’objectif de cette revue est d’offrir un espace de publication à la communauté des chercheurs francophones qui travaille sur les enjeux spatiaux de la santé. Le fait d’exiger un résumé long en anglais correspond aussi à l’objectif d’offrir aux travaux francophones une visibilité internationale, mais aussi, pourquoi pas, d’inviter des anglophones à publier en français tout en pouvant valoriser leur publication auprès de leurs instances non-francophones. La RFST est également une chambre d’écho pour les travaux de la commission santé du comité national des géographes français

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.